viernes, 30 de noviembre de 2012

Sociological theory of Auguste Comte

Some people believe, and They are or I am Legion, the largest contribution to the sociology by Comte was the conception of the term, but we may be wrong, and can extract some valuable lesson ideas, often extravagant and usually dry, but He was a pioneer, one of the Founding Fathers, as they say in Sociology. Someone had to crash for others now fly in relative comfort. These are broadly his views on society, as it is and / or how it should be ...
Positivism: The search for invariant laws
Positivism: Commonly used to refer to the search for invariant laws of natural and social world. For Comte facts derived from research are less important than thoughtful speculation. It is based on the idea that there is a real world and the scientist has to discover and report on. In this sense, Comte is a realist. Comte defines sociology as a positive science. Develop a hierarchy of positive sciences: mathematics, physics, biology, chemistry and sociology will be located at the top. This hierarchy starts at the base, which would be more general science of man away to the most specific, complex and close to this, the closer the sociology.
For Comte's sociological three methods:
1. - The remark should be guided by theory and concectarla once made a law.
2. - Experimentation: was more suitable for other sciences to sociology for obvious reasons.
3. - Comparison: is divided into three subtypes:
a) comparison of human societies with animal societies.
b) comparison of companies of different places.
c) comparison of different stages of societies over time.
The third is of utmost importance, is the historical method that I use almost exclusively Comte.
2.-law of the three stages
For Comte ALL crossed three stages, each man's search involved an explanation of his surroundings.
a) The theological stage: Man seeks the essential nature of things, their origin and purpose. They are supernatural beings or forces that create and regulate the phenomena and their purpose assigned. There are three types:
I) Fetish: Cult objects.
II) Polytheism: Worship of various gods.
III) monotheism worship of one God.
b) metaphysical Stadium: It is the least important. It is a transitional stage between the theological and the positive. Here the abstract forces replace divinity to explain the causes and purposes of the phenomena. It reaches its full development when an entity is considered cause of everything.
c) positive Stadium: According Comte all
we know are phenomena and the relationships between them, their root causes and not its essence., will look for unchanging laws governing all phenomena. There are specific laws and abstract, the former are of an empirical inductively, deductively by the latter theory. Its ultimate goal is to advertise as many abstract general laws to explain everything.
These three stages, although successive, can also occur simultaneously. These stages could also occur in the stages of life of individuals: children would be the theological stage, the metaphysical adolescents and adults positive.
3. - Positivism: the search for order and progress.
Comte positivism used as opposed to negativity, I thought that dominated society of her time is negative. Serious moral and political disorder of the time (for him). The goal was to counter the positivist philosophy philosophy and oppositional symptoms.
For Comte disorder, intellectual anarchy of his time were due to coexisting three stages, being incompatible and neither was fully; theology and metaphysics were in decline and positivism in its relationship with the social world (sociology ) was in the process of formation. The solution to this mess is that one of them predominates. Positivism already did in science, just missing in sociology to dominate the order. The order and progress were key concerns for Comte and theology offered ORDER BUT NO PROGRESS whereas metaphysics offered PROGRESS BUT NOT ORDER. Positivism offered both. Order by restricting social disorder and intellectual advancement of knowledge through extension and perfection of society. Order and progress would not separate entities but mutually define and interpret. For the crisis was Comte crisis of ideas and can only be solved with the emergence of a dominant idea, positivism. This view is similar in some aspects to Hegelian idealism.
Comte's sociology.
Comte distinguished between social statics and social dynamics, what today would be to structure and social change.
1.-Social Statics.
Define the Study of Social Statics as investigation of the laws that dominate the action and reaction of the parts of the social system. The laws are not derived from the empirical study, are derived from the laws of human nature. Developing a perspective on the parts of society, how they work and their relationship with the whole social system.
He macrosociology of social statics, as analyzed the relationship between the parts and the whole social system. Comte believed that the individual was imperfect, was dominated by lower forms of selfishness rather than by higher forms of altruism. If left to their discretion behaves selfishly, to create a better world, the selfish motives must be controlled to appear altruistic impulses. People are not creative: do not create the social world but this creates ellas.Comte considers the two principles:
-Subjective principle implies the subordination of the intellect to the heart.
Target-Principle: it implies the need for the existence of a world that really exists outside of individuals.
The selfish aspect of the heart, which dominates the intellect should be restricted externally by society for the altruistic aspect of the heart can emerge. Large structures such as family and society are necessary to restrict the display selfishness and altruism.
-Collective phenomena:
1) The family is the fundamental institution. It is the family and not the individual based society. Individuals are different units and society can not be derived from these. Families are microscopic units similar, though smaller than society. The family serves as the integration of the individual in society, these individuals learn to be social. Changes in the family are the basis for other changes, any change in it deeply affects both the individual and society.
2) Religion: This is the most important institution. It has two main functions:
a) serves to regulate the lives of individuals, curb their selfishness and stimulate their altruism.
b) Promotes social relations, laying the foundation of larger social structures.
3) The language: It is profoundly social, allows people to interact, connect their people with their peers, with their ancestors (reading them) and their successors (which we will read). It also allows the formation, transmission and application of religious ideas.
4) The division of labor: if individuals depend on each other, social solidarity is intensified. Therefore there must be a division of labor in which people in positions according to their training and skills. But he did not like the excessive specialization.
5) The government: Based on the force, this could keep society together, but could rampage, the government would be a destructive factor for society. To avoid this, this was to be governed by a more extensive and higher: the "true religion".
2. - Social Dynamics
For Comte, the dynamic was more interesting and more important than social statics. Its purpose was to study the inheritance laws of social phenomena. Society is always in flux, this occurs orderly according to social laws. The company moves to its destination under the laws of positivism; evolves towards the dominance of altruism over selfishness.
Are invariant laws that control this process, people can do relatively little to influence it. People can only change that which is consistent with existing trends.
His theory of social evolution is based on the theory of the evolution of the mind through the three stages. Deduced theoretically this social law of the laws of human nature and then studies the history of the world to see if the data verified his theory. Comte watching history in dialectical terms, historically locating the roots of each of the preceding stage.
Study was limited to Western European society, considering most evolved and which he was the elite of humanity.
Society evolves from a state of war in the theological phase typical to industry call to dominate the positive phase.
The theological stage had three successive periods: fetishism, polytheism and monotheism. These periods contained since the germs of positivism.
In the fourteenth century theology, specifically Catholicism, lost strength, it is replaced by Protestantism. This meant the beginning of negativity, you begin to systematize doctrine in the seventeenth century. Protestantism the basis of the negative philosophy by encouraging free and unlimited speculation. This leads to negativity in society, the social crisis developed because French thinkers (Voltaire, Rousseau) thinkers were not systematic and were not able to produce consistent speculation but his theories had great support in the prose at a time when the that theology weakened and positivism was still in its infancy; serious metaphysics as a transition between the two. Comte believed to be in the twilight of the metaphysical stage, amid a philosophical anarchy, this opened the way for the social revolution, specifically the French Revolution, that despite its many negative effects opened the possibility of positive reorganization of society .
France lead the reorganization of Europe, it had produced negative ideas and processes more advanced but it was the nation that had advanced toward the positive. France had sought to develop a constitutional government based on metaphysical principles, in this period the individual premium and the metaphysical notion of individual rights. The only concern for the individual led to disorder. The idea of ​​duty was a more positive because it was more scientific. Instead of just worrying about individual rights, people should concentrate on the duties to society. These new duties would establish the basis of a new spiritual authority (positivism) that help to regenerate society.
Theory and practice.
Comte asks: What social groups would support positivism?
-The philosophers had little ability to put into practice his ideas.
-The upper classes were characterized by "vanity, greed and ambition"
-The middle classes saw them too busy to join the upper classes.
Comte hoped the aid of three groups: a) the philosophers, who contribute their intellect; b) the working class, who would perform the required action and c) women would affection was needed.
The main actors of political change would be women and workers, both are excluded from the government and therefore better understand the need for change. Their exclusion from the education system makes this prevents them from seeing the need for change. They have strong social instincts and more common sense and good feeling.
The working class, having simpler jobs have more time to reflect on the advantages of positivism. Workers are morally and intellectually superior. They are more emotional attachment to the home, experience the miseries that foster the spirit of solidarity and propensity to sacrifice for public needs. For Comte spreading communist ideas among the workers was evidence that the trend towards social revolution focused on moral issues, since for him communism was a moral rather than an economic movement.
Positivism was the alternative to communism. Differences:
Positivism sought answers-moral rather than political or economic.
-Communism sought the suppression of individuality, positivism encouraged both this and solidarity.
-Communism amount to withdrawal of leaders in the industry, while positivism them as essential. -
-Communism wanted to abolish inheritance positivism considered important to the historical continuity of generations.
Comte rejected communism but considered as important as other forces to lay the groundwork for the emergence of positivism.
As for women, the policy gave the necessary subordination of the intellect to feeling. This, for Comte was more important than intellect or action. His admiration for the women did not make him think that men were superior and intellectually practice. He admired the moral and emotional female, but despised his capacity for action and thought. Women had to modify the educational process within families and create "rooms" to propagate positivist ideas. Comte believed in equality of the sexes as it is contrary to his nature. The maximum positivist era: LOVE, order and progress. The emphasis on feeling led him to add in his study of morality as feeling. Morality as science exceeded even sociology. The world had a natural morality and the positivist must discover the laws that guide the thoughts and political actions.
He appealed to the law of the three stages for analysis: The stage dominated by feelings stab theological and rational imagination with few restrictions. Theology worked in the field lacked connection subjective and objective reality.
The metaphysical stage was dominated by feelings, thoughts were confused and even less able to connect with the practical world. The stadium provided positive unity and harmony of thought, feeling and action. His ideas were derived from the practical world, and also incorporated the moral sphere. As a guide to morality, positivism would handle the most complex, important and urgent of his time. Comte can already conclude that positivism is a religion. Comte and his priests would humanity exerting greater influence than the previous religions. His cult would humanity or the Great Being, which would consist of all beings (including animals) present, past and future to cooperate with the world order.

COMTE, a critical assessment.
1) positive contributions:
-It was the first thinker to use the term "sociology".
-He defined sociology as a positive science.
-I state the three main sociological methods, experimentation, observation and comparison, in addition to the comparative historical method, which continue to be used in sociology.
I differentiate static and dynamic-social (structure and change)
-He defined sociology in microscopic terms, as the study of collective phenomena.
-Express the idea that if humans were left at will, fall into selfishness.
She offered a dialectic of macrostructures: structures resulted from past and future cause.
2) basic weaknesses THEORY OF COMTE.
His theory was influenced by his personal life. His unsatisfactory relationships with women led him to a series of absurd ideas about these and their role in society. He suffered from mental problems, reflected in his work. It becomes evident that theorists should not allow their private lives influence their theories.
-Seems to experience a loss of contact with the real world. His theories are disconnected from the internal logic of their ideas.
She lost contact with the thinking of his time, this relates to their practice of mental hygiene. Furthermore denigrated the importance of scientific rigor.
Positivist-failure as theoretically and empirically. His research consisted of vague generalizations about history. Her theory as sociological laws large number of extravagances.
-There is very little sociology in his work. His statements on social statics weak just help us understand its structure.
-I do not make original contributions, their ideas can be seen in earlier authors.
His sociology suffered from a primitive organicism, which led him to see a strong resemblance between the functioning of the human body and the social.
-He created theoretical tools then used indiscriminately to discuss any issue as triplets.
He had a huge extravagant conception of himself which led him to consider the feeling foolish as subordinate to reason.
-Totalitarian implications in his plans for the future.
 It is not known exactly when he was a genius or a bit insane, but it is certain that something changed in the social sciences with its emergence. That always deserves respect. Capitalized.

@ Pacoespada1


实证:寻找不变的规律实证:一般用来指不变的自然和社会规律的搜索。对于孔德从研究中得出的事实并不重要,重要周到的猜测。它是基于的想法,有一个真实的世界,科学家发现和报告。从这个意义上说,孔德是一个现实主义者。孔德是一个积极的科学社会学定义。发展的实证科学:数学,物理,生物,化学和社会学的层次结构将位于顶部。这种层次结构的底部开始,这将是更一般的人学去的最具体的,复杂的,接近,越接近社会学。对于孔德的社会学的三种方法: - 这句话应遵循的理论和concectarla曾经做了法律。2 - 实验:更适合其他科学社会学的原因很明显。3 - 比较:分为三个亚型:a)比较人类社会与动物社会。b)比较不同地方的公司。c)比较随着时间的推移,社会的不同阶段。第三个是最重要的,是历史的方法,我几乎完全使用孔德。二,法律的三个阶段孔德过三个阶段,每个人的搜索涉及的解释,他的周围。A)的神学阶段:男性追求的本质的东西,他们的起源和目的。他们是超自然的存在或力量,建立和规范的现象,他们的目的分配。有三种类型:I)恋物癖崇拜的对象。II)多神教崇拜的神灵。III)一神论崇拜一个上帝。二)形而上学的球场:这是最重要的。这是一个过渡阶段之间的神学和积极的。在这里,抽象的力量取代神性解释的现象的原因和目的。当一个实体被认为是一切的原因,达到全面发展。三)积极球场:据孔德所有我们所知道的现象和它们之间的关系,其根本原因,而不是它的本质。,寻找不变的规律,所有现象。有具体的法律和抽象的,前者是一个经验归纳,演绎,由后者的理论。其最终目标是宣传,许多抽象的一般规律来解释一切。虽然连续的,这三个阶段,也可以同时发生。 ,也可能发生在个人生活的阶段,这些阶段的孩子们的神学阶段,形而上学的青少年和成人的积极。3 - 实证:寻找秩序和进步。孔德实证主义,而不是消极的,我想她的时间是负的,占主导地位的社会。严重的道德和政治动荡的时候(他)。我们的目标是实证主义哲学理念,以对抗和对立的症状。他的智力无政府状态对于孔德的障碍,是由于不兼容共存的三个阶段,既不是完全神学和形而上学的下降和实证主义与社会世界的关系(社会学)中的过程中形成。这个烂摊子的解决方案是他们中的一个占主导地位。科学实证主义已经做了,只是缺少了社会学中占主导地位的顺序。秩序和进步是关键问题孔德和神学提供订单,但没有取得任何进展,而形而上学所提供的进展,但没有秩序。实证主义提供。按限制社会动乱和智力的知识,通过延伸和完善,社会的进步。订单和进展,是因为独立的实体,而是相互定义和解释。对于危机的想法和孔德危机的主导思想,实证主义的出现才能解决。这种观点是黑格尔的唯心论,在某些方面相似。孔德的社会学。孔德区分社会静力学和社会动态,今天将是结构和社会变革。1.-社会静力学。社会静力学研究调查的法律占主导地位的社会制度的作用和反作用的定义。法律并没有来自实证研究,是从法律的人性。开发的角度对社会的部分,他们的工作,他们与整个社会制度的关系。他macrosociology的社会静力学,分析部分和整体的社会制度之间的关系。孔德认为,个人是不完美的,占主导地位的低级形式的自私,而不是更高形式的利他主义。如果任由其自由裁量权的行为自私,创造一个更美好的世界,自私的动机必须控制在出现利他主义的冲动。人不是创意:不创造社会的世界,但创建ellas.Comte认为这两个原则:主观的原则意味着从属的智慧的心。目标原则:它意味着世界的存在,确实存在以外的个人的需要。自私的心脏,它占主导地位的智力方面应限制外部社会的利他方面的心脏可出现。如家庭和社会的大结构是必要的,以限制显示的自私和利他主义。集体现象:1)家庭的基本制度。它是家庭而不是个人为本的社会。个人不同的单位,不能被这些来自社会。家庭是微观单位类似,但小于社会。家庭作为个人在社会中的融合,这些人学习社会。在家庭中是变化的基础,其他的变化,它深深地影响着个人和社会的任何变化。2)宗教:这是最重要的机构。它有两个主要功能:一)用于调节个人的生活,遏制他们的自私和激发他们的利他主义。b)促进社会的关系,更大的社会结构奠定了基础。3)语言:它是深刻的社会,使人们能够互动,连接他们的人与他们的同龄人,他们的祖先(读)和他们的继任者(我们将在读)。它也允许宗教思想的形成,传播和应用。4)分工:如果个人依赖于对方,社会团结加剧。因此,必须有一个人的职位分工中,根据他们的培训和技能。但他不喜欢过度的专业化。5)政府:基于力,这可以保持社会的合力,但可以横冲直撞,政府将是一个社会的破坏性因素。为了避免这种情况,这是一个更广泛和更高的受:“真正的宗教”。2 - 社会动态孔德,动态更有趣,更重要的社会静力学。它的目的是研究社会现象的继承法律。社会总是在不断变化,根据社会的法律,这种情况发生时有序。该公司移动到它的目的地下的法律实证主义逐步达到以上自私的利他主义的主导地位。是不变的规律,控制这个过程,人们可以做的比较小的影响。人们只能改变其现有的趋势是一致的。他的社会进化理论是基于理论的心灵经过三个阶段的演变。理论上推导出这个社会的法律,法律的人性,然后研究了世界历史的看,如果数据验证了他的理论。孔德观看辩证条款的历史,历史定位根的每一个的前级。研究仅限于西欧社会,考虑到最进化,而他是人类的精英。社会的发展,从战争的状态,在神学阶段,典型的行业呼叫主宰的正相。神学阶段有三个连续的阶段:拜物教,多神教和一神教。这些时期,由于细菌的实证。在14世纪的神学,特别是天主教,失去了力气,它是由新教取代。这意味着消极的开始,你就开始系统化学说在17世纪。新教负的基础上,鼓励自由和不受限制的投机理念。这导致了消极的社会中,社会危机,因为法国思想家(伏尔泰,卢梭)的思想家是没有系统的,不能产生一致的传闻,但他的理论有很大的支持,在散文一次的削弱和实证,神学仍处于起步阶段;严重的形而上学作为两者之间的过渡。孔德认为是在暮色中的形而上学的阶段,一个哲学的混乱之际,这开辟了道路的社会革命,特别是法国大革命,尽管它的许多负面影响,开了积极的社会重组的可能性法国领导欧洲的重组,它已经产生负面想法和工艺更加先进,但它是国家朝着积极的推进了。法国寻求发展的形而上的原则基础上的宪政,在此期间,个别溢价个人的权利和形而上学的概念。只关注个人障碍。值班的想法是积极的,因为它是更科学。而不是仅仅担心个人权利,人们应该专注于对社会的责任。这些新的职责时,将建立一个新的精神权威(实证主义),以帮助再生的社会基础。理论与实践。孔德问:什么样的社会团体支持的实证吗?哲学家几乎没有能力付诸实践自己的想法。 - 上层阶级的特点是“虚荣,贪婪和野心” - 中产阶级看到他们忙不过来参加的上层阶级。孔德希望三组:A)的哲学家,贡献自己的智慧; b)工作类,将执行所需的操作和c)妇女会的感情,是需要的援助。政治变革的主要参与者是妇女和工人,都被排除在政府,从而更好地了解变革的必要性。将其排除在教育系统,这使他们看到变革的必要性。他们有强烈的社会直觉和常识和良好的感觉。工人阶级,简单的工作,有更多的时间上的优势,以反映的实证。工人们在道义上和智力上的优越。他们的家更深厚的感情,经历的苦难,促进团结的精神和牺牲公众的需求倾向。对于的孔德传播共产主义思想在工人中间是集中在道德问题的社会革命的趋势,因为对他的共产主义是一种道义,而不是一个经济运动的证据。实证主义是共产主义的替代品。不同点:实证寻求答案道德,而不是政治或经济的。寻求共产主义,实证主义对个性的压抑鼓励这两个和团结。共产主义的金额提取行业的龙头企业,而实证它们是必不可少。 - 共产主义要废除继承实证主义认为重要的几代人的历史连续性。孔德拒绝共产主义,但认为是重要的,因为其他势力的实证主义的出现奠定了基础。对女性来说,政策给予必要的从属关系,智力的感觉。这样,孔德更重要的智力或行动。他钦佩的女性并没有让他觉得,男性优越,理智的做法。他推崇的道德和情感的女性,但藐视他的行动和思想的能力。妇女内修改教育过程中,家庭和创建“房间”传播实证主义的想法。孔德认为在男女平等的,因为它违背他的本性。最大的实证主义时代:爱,秩序和进步。感觉上强调,他加入他的研究道德的感觉。道德甚至超过了作为科学社会学。世界上有一种天然的道德和实证主义者必须发现规律,指导思想和政治行动。他呼吁的法律进行分析的三个阶段:该阶段占主导地位的感情刺的神学和合理的想象力与一些限制。在外地工​​作的神学缺乏连接主观和客观现实。占主导地位的感情,思想困惑,甚至能够连接现实世界的形而上学的阶段。该体育场提供了积极的团结与和谐的思想,感觉和行动。来自现实世界,他的想法也纳入了道德领域。作为道德的指导,实证处理最复杂的,重要而紧迫的他的时间。孔德已经可以得出这样的结论:实证主义是一种宗教。孔德和他的祭司将人性化发挥更大的影响力比以前的宗教。他的邪教人类或大的作为,这将包括所有的人(包括动物)的过去,现在和未来合作的世界秩序。
COMTE,一个关键的评估。1)积极的贡献:这是使用的术语“社会学”的第一位思想家。他是一个积极的科学社会学。我说出三个主要的社会学方法,实验,观察和比较,除了比较历史的方法,该方法在社会学继续使用。我区分静态和动态的社会(结构和变化)他定义社会学的微观条款的,集体现象的研究。 - 表示,如果人类被留在意志,落入自私的想法。她提供了一个辩证的宏观结构:结构从过去和未来的事业。2)理论的基本弱点COMTE。他的理论被他的个人生活的影响。他的不满意与女性的关系使他一系列荒唐的想法和他们在社会中的角色。他遭受的精神问题,反映在他的作品中。它变得明显,理论家不应该允许他们的私人生活,影响他们的理论。似乎体验到一个与现实世界失去联系。他的理论被切断了他们的思想的内在逻辑。她的思想,他的时间失去了联系,这涉及到他们的心理卫生的做法。此外诋毁科学严谨的重要性。实证故障的理论和实证分析。他的研究包括历史模糊的概括。她的理论作为社会学的法律大量的奢侈。 - 社会学在他的作品中很少有。他的言论在社会静力学弱,只是帮助我们了解它的结构。我不做出原创性贡献,他们的想法可以看出,在早期作家。他的社会学遭受从一个的原始有机体,这使他看到一个强大的功能,对人体和社会之间的相似性。他创造的理论工具,然后不分青红皂白地讨论任何问题,三胞胎。他有一个巨大的奢侈自己的观念,这使他考虑的感觉愚蠢下属的原因。极权主义的影响,在他未来的计划。

@ Pacoespada1

jueves, 29 de noviembre de 2012

Théorie sociologique d'Auguste Comte

Certains croient, et qui sont ou sont légion, la plus grande contribution à la sociologie de Comte était la conception du terme, mais on peut se tromper, et peut extraire quelques idées de leçons précieuses, souvent extravagantes et généralement sec, mais Il a été un pionnier, l'un des pères fondateurs, comme on dit en sociologie. Quelqu'un a dû dormir pour d'autres maintenant voler dans un confort relatif. Ceux-ci sont largement son point de vue sur la société, telle qu'elle est et / ou la façon dont il devrait être ...
Le positivisme: La recherche de lois invariantesLe positivisme: Communément utilisé pour désigner la recherche des lois invariables du monde naturel et social. Pour des faits Comte issues de la recherche sont moins importantes que la spéculation réfléchie. Il est basé sur l'idée qu'il existe un monde réel et le scientifique doit découvrir et de rendre compte. En ce sens, le comte est un réaliste. Comte définit la sociologie comme une science positive. Développer une hiérarchie des sciences positives: les mathématiques, la physique, la biologie, la chimie et de la sociologie sera situé dans la partie supérieure. Cette hiérarchie commence à la base, ce qui serait la science plus générale de l'homme suite à la plus spécifique, complexe et proche de cela, le plus proche de la sociologie.Pour sociologiques de Comte trois méthodes:1 -. La remarque doit être guidé par la théorie et la concectarla une fois fait une loi.. 2 - Expérimentation: était plus approprié pour d'autres sciences à la sociologie pour des raisons évidentes.3 - Comparaison:. Se divise en trois sous-types:a) la comparaison des sociétés humaines avec les sociétés animales.b) la comparaison des entreprises de différents endroits.c) la comparaison des différentes étapes de sociétés au fil du temps.Le troisième est d'une importance capitale, est la méthode historique que j'utilise presque exclusivement Comte.2.-loi des trois stadesPour Comte ALL franchi trois étapes, chaque homme recherche a porté sur l'explication de ce qui l'entoure.a) L'état théologique: l'homme cherche la nature essentielle des choses, leur origine et le but. Ce sont des êtres surnaturels ou des forces qui créent et régissent les phénomènes et leur but assigné. Il existe trois types:I) Fétiche: objets de culte.II) Le polythéisme: Le culte des dieux différents.III) le monothéisme culte d'un seul Dieu.b) Stade métaphysique: il est le moins important. Il s'agit d'une phase de transition entre le théologique et le positif. Ici, les forces abstraites remplacer la divinité pour expliquer les causes et les buts de ces phénomènes. Il atteint son plein développement quand une entité est considérée comme la cause de tout.c) Stade positif: Selon Comte toutnous savons des phénomènes et les relations entre eux, de leurs causes profondes et non son essence., va chercher des lois immuables qui régissent tous les phénomènes. Il existe des lois spécifiques et abstraites, les premiers sont d'une induction empirique, déductive par la théorie de ce dernier. Son but ultime est de faire connaître autant de lois générales abstraites de tout expliquer.Ces trois étapes, bien que successives, peut également se produire simultanément. Ces étapes pourraient également se produire dans les stades de la vie des individus: les enfants serait l'état théologique, les adolescents et les adultes métaphysiques positif.. 3 - Le positivisme: la recherche d'ordre et de progrès.Positivisme de Comte utilisé par opposition à la négativité, je pensais que la société dominée de son temps est négatif. Grave désordre moral et politique de l'époque (pour lui). Le but était de lutter contre la philosophie et la philosophie positiviste symptômes oppositionnels.Pour le trouble Comte, l'anarchie intellectuelle de son temps étaient dus à la coexistence trois étapes, est incompatible ni d'ailleurs pleinement, la théologie et la métaphysique étaient en déclin et le positivisme dans sa relation avec le monde social (sociologie ) est dans le processus de formation. La solution à ce gâchis, c'est que l'un d'eux prédomine. Le positivisme a déjà fait dans la science, manquant de peu de sociologie à dominer l'ordre. L'ordre et le progrès sont des préoccupations importantes pour ORDER Comte et la théologie offert, mais aucun progrès considérant que le progrès métaphysique offert MAIS SANS ORDONNANCE. Le positivisme offert à la fois. Commandez en limitant le désordre social et le progrès intellectuel de la connaissance à travers l'extension et le perfectionnement de la société. Ordre et progrès n'auraient pas séparer les entités, mais définissent mutuellement et à interpréter. Car la crise est la crise comte d'idées et ne peuvent être résolus avec l'émergence d'une idée, le positivisme dominant. Ce point de vue est similaire à certains égards à l'idéalisme hégélien.La sociologie de Comte.Comte distingue entre la statique sociale et la dynamique sociale, ce qui aujourd'hui serait de la structure et du changement social.1.-Statique sociale.Définir l'étude de la statique sociale comme recherche des lois qui dominent l'action et de la réaction des parties du système social. Les lois ne sont pas issus de l'étude empirique, sont dérivées des lois de la nature humaine. Développer une perspective sur les parties de la société, comment ils fonctionnent et leur relation avec l'ensemble du système social.Il macrosociologie de la statique sociale, comme l'analyse de la relation entre les parties et l'ensemble du système social. Comte croit que l'individu était imparfaite, a été dominée par des formes de l'égoïsme plutôt que par une augmentation des formes d'altruisme. Si laissé à leur discrétion se comporte égoïstement, pour créer un monde meilleur, les motifs égoïstes doivent être contrôlés à apparaître impulsions altruistes. Les gens ne sont pas créatifs: ne pas créer le monde social, mais cela crée ellas.Comte considère les deux principes suivants:-Subjectif principe implique la subordination de l'intelligence du cœur.Cible de principe: elle implique la nécessité de l'existence d'un monde qui existe réellement en dehors des individus.L'aspect égoïste de cœur, qui domine l'intellect doit être limitée à l'extérieur par la société pour l'aspect altruiste du cœur peuvent émerger. De grandes structures telles que la famille et la société sont nécessaires pour limiter l'affichage égoïsme et l'altruisme.-Phénomènes collectifs:1) La famille est l'institution fondamentale. C'est la famille et non l'individu de la société basée. Les individus sont les différentes unités et la société ne peuvent pas être dérivées. Les familles sont des unités microscopiques semblables, mais plus petits que la société. La famille est l'intégration de l'individu dans la société, ces personnes apprennent à être de nature sociale. Les changements dans la famille sont à la base d'autres changements, tout changement dans l'affecte profondément l'individu et la société.2) Religion: Il s'agit de la plus importante institution. Il a deux fonctions principales:a) sert à réguler la vie des individus, de freiner leur égoïsme et de stimuler leur altruisme.b) Promouvoir des relations sociales, de jeter les bases de structures sociales plus larges.3) La langue: Il est profondément sociale, permet aux gens d'interagir, de se connecter à leurs populations de leurs pairs, de leurs ancêtres (les lire) et leurs successeurs (dont nous allons lire). Il permet aussi la formation, la transmission et l'application des idées religieuses.4) La division du travail: si les individus dépendent les uns des autres, la solidarité sociale est intensifiée. Par conséquent il doit y avoir une division du travail où les personnes en positions en fonction de leur formation et leurs compétences. Mais il n'aimait pas la spécialisation à outrance.5) Le gouvernement: Sur la base de la force, ce qui pourrait éviter à la société ensemble, mais pourrait saccage, le gouvernement serait un facteur destructeur pour la société. Pour éviter cela, ce devait être régie par un plus large et plus haut: la «vraie religion».2 -. Dynamique socialePour Comte, la dynamique était plus intéressant et plus important que la statique sociale. Son but était d'étudier les lois sur la succession des phénomènes sociaux. La société est toujours en mouvement, cela se produit ordonnée selon des lois sociales. La société se déplace vers sa destination en vertu des lois du positivisme; évolue vers la domination de l'altruisme sur l'égoïsme.Sont invariantes lois qui contrôlent ce processus, les gens peuvent faire relativement peu pour l'influencer. Les gens ne peuvent changer ce qui est en accord avec les tendances actuelles.Sa théorie de l'évolution sociale est basée sur la théorie de l'évolution de l'esprit à travers les trois étapes. Déduit théoriquement ce droit social des lois de la nature humaine et étudie ensuite l'histoire du monde pour voir si les données vérifiées sa théorie. Comte regarder l'histoire en termes dialectiques, historiquement localiser les racines de chacun de l'étape précédente.Étude a été limitée à la société européenne occidentale, compte tenu de la plus évoluée et dont il était l'élite de l'humanité.La société évolue d'un état de guerre dans la phase théologique typique à l'appel de l'industrie de dominer la phase positive.L'état théologique a eu trois périodes successives: le fétichisme, le polythéisme et le monothéisme. Ces périodes contenue depuis les germes du positivisme.Dans la théologie du XIVe siècle, en particulier le catholicisme, perdu de sa force, il est remplacé par le protestantisme. Cela signifiait le début de la négativité, vous commencez à systématiser la doctrine au XVIIe siècle. Le protestantisme la base de la philosophie négative en encourageant la spéculation gratuite et illimitée. Cela conduit à la négativité dans la société, la crise sociale s'est développée parce que les penseurs français (Voltaire, Rousseau) penseurs n'étaient pas systématiques et ne sont pas en mesure de produire la spéculation constante, mais ses théories ont eu un grand soutien dans la prose à un moment où l' que la théologie affaibli et le positivisme était encore à ses balbutiements, la métaphysique graves comme une transition entre les deux. Comte croit être dans le crépuscule de l'état métaphysique, au milieu d'une anarchie philosophique, cela a ouvert la voie à la révolution sociale, en particulier la Révolution française, que malgré ses nombreux effets négatifs ouvert la possibilité d'une réorganisation positive de la société .France entraîner la réorganisation de l'Europe, elle avait produit des idées négatives et les processus plus avancée, mais c'était la nation qui s'était avancé vers le positif. La France avait cherché à développer un gouvernement constitutionnel fondé sur des principes métaphysiques, dans cette période, la prime individuelle et la notion métaphysique de droits individuels. La seule préoccupation de l'individu conduit au désordre. L'idée du devoir était plus positive, car elle était plus scientifique. Au lieu de simplement se soucier des droits individuels, les gens devraient se concentrer sur les tâches à la société. Ces nouvelles fonctions serait de jeter les bases d'une nouvelle autorité spirituelle (positivisme) qui aident à régénérer la société.Théorie et la pratique.Comte demande: Quels sont les groupes sociaux soutiendrait le positivisme?-Les philosophes avaient peu de capacité à mettre en pratique ses idées.-Les classes supérieures sont caractérisées par «la vanité, la cupidité et l'ambition"-Les classes moyennes ont vu leur trop occupé pour rejoindre les classes supérieures.Comte espérait l'aide de trois groupes: a) les philosophes, qui contribuent par leur intellect; b) la classe ouvrière, qui effectuent l'action requise et c) les femmes seraient affection était nécessaire.Les principaux acteurs du changement politique seraient des femmes et des travailleurs, les deux sont exclus du gouvernement et donc de mieux comprendre la nécessité d'un changement. Leur exclusion du système éducatif fait ce qui les empêche de voir la nécessité d'un changement. Ils ont des instincts sociaux et plus de bon sens et de bons sentiments.La classe ouvrière, ayant plus simples emplois ont plus de temps pour réfléchir sur les avantages du positivisme. Les travailleurs sont moralement et intellectuellement supérieurs. Ils sont l'attachement affectif plus à la maison, connaître les misères qui favorisent l'esprit de solidarité et la propension à se sacrifier pour les besoins du public. Pour Comte diffusion des idées communistes parmi les travailleurs a été prouvé que la tendance vers la révolution sociale centrée sur les questions morales, car pour lui le communisme était un moral plutôt un mouvement économique.Le positivisme est l'alternative au communisme. Différences:Le positivisme a cherché des réponses et moral plutôt que politique ou économique.-Communisme conclu à la suppression de l'individualité, le positivisme a encouragé la fois ceci et la solidarité.-Communisme montant du retrait des leaders de l'industrie, tandis que le positivisme comme essentielles. --Le communisme voulait abolir l'héritage du positivisme considérée comme importante pour la continuité historique des générations.Comte a rejeté le communisme, mais considéré comme aussi important que d'autres forces pour jeter les bases de l'émergence du positivisme.En ce qui concerne les femmes, la politique a donné la nécessaire subordination de l'intellect au sentiment. Ce qui, pour le comte était plus importante que l'intelligence ou de l'action. Son admiration pour les femmes n'avaient pas de lui faire croire que les hommes sont supérieurs et intellectuellement pratique. Il admirait la femelle moral et affectif, mais méprisé sa capacité d'action et de pensée. Les femmes ont dû modifier le processus éducatif au sein des familles et de créer des «salles» de propager des idées positivistes. Comte croyait à l'égalité des sexes, il est contraire à sa nature. L'ère positiviste maximale: AMOUR, l'ordre et le progrès. L'accent mis sur le sentiment l'a amené à ajouter dans son étude de la morale en tant que sentiment. La morale comme une science dépassée, même la sociologie. Le monde a une morale naturelle et le positiviste doit découvrir les lois qui régissent les pensées et les actions politiques.Il a fait appel à la loi des trois étapes de l'analyse: L'étape dominée par les sentiments poignarder imagination théologique et rationnelle avec peu de restrictions. La théologie a travaillé dans le domaine manquait le cadre subjective et la réalité objective.L'état métaphysique a été dominée par les sentiments, pensées étaient confuses et encore moins en mesure de se connecter avec le monde pratique. Le stade à condition unité positive et l'harmonie de pensée, de sentiment et d'action. Ses idées ont été tirées de la pratique du monde, et être également incorporées au domaine de la morale. Comme un guide à la morale, le positivisme gérerait le. Plus complexe, important et urgent de son temps Comte pouvons déjà conclure que le positivisme est une religion. Comte et ses prêtres humanité exercer une plus grande influence que les religions antérieures. Son culte serait l'humanité ou le Grand Être, qui serait composé de tous les êtres (y compris les animaux) présents, passés et futurs de coopérer avec l'ordre du monde.
COMTE, une évaluation critique.1) les contributions positives:-Il fut le premier penseur à utiliser le terme «sociologie».-Il a défini la sociologie comme une science positive.-Je déclare les trois principales méthodes sociologiques, d'expérimentation, d'observation et de comparaison, en plus de la méthode historique comparative, qui continuent à être utilisés en sociologie.Je différencie statique et dynamique-social (structure et changement)-Il a défini la sociologie en termes microscopiques, comme l'étude des phénomènes collectifs.Exprimez-l'idée que si les humains ont été laissés à volonté, tombent dans l'égoïsme.Elle a offert une dialectique de macrostructures: structures résultant de causes passées et futures.2) faiblesses fondamentales THÉORIE DE COMTE.Sa théorie a été influencée par sa vie personnelle. Ses relations insatisfaisantes avec les femmes a conduit à une série d'idées absurdes à propos de ces et de leur rôle dans la société. Il a souffert de problèmes de santé mentale, qui se reflètent dans son travail. Il devient évident que les théoriciens doivent pas laisser leurs vies privées influent sur leurs théories.-On dirait de faire l'expérience d'une perte de contact avec le monde réel. Ses théories sont déconnectés de la logique interne de leurs idées.Elle a perdu le contact avec la pensée de son temps, cela se rapporte à leur pratique de l'hygiène mentale. En outre dénigré l'importance de la rigueur scientifique.Positiviste échec théorique et empirique. Ses travaux de recherche se composait de vagues généralisations sur l'histoire. Sa théorie que le nombre de lois sociologiques grande extravagances.-Il ya très peu de sociologie dans son travail. Ses déclarations sur la statique sociale faibles juste nous aider à comprendre sa structure.-Je ne fais pas des contributions originales, leurs idées peut être vu dans les précédents auteurs.Sa sociologie souffert d'un organicisme primitive, ce qui l'a amené à voir une forte ressemblance entre le fonctionnement du corps humain et le social.-Il a créé des outils théoriques utilisés indifféremment pour ensuite discuter de toute question que triplés.Il avait une conception extravagante énorme de lui-même qui l'a amené à considérer le sentiment stupide comme subordonné à la raison.-Totalitaires implications dans ses plans pour l'avenir.
On ne sait pas exactement quand il était un génie ou un fou peu, mais il est certain que quelque chose a changé dans les sciences sociales à son émergence. Qui mérite toujours le respect. Capitalisées.

@ Pacoespada1